« Oh Madeleine, si tu savais. Tout le bien que tu me fais. » (Comment ca ce n’est pas les bonnes paroles ? Mais si !)

Publié le par Confessions d'une Lyonnaise

Retrouver l’inspiration grâce à deux rayons de soleil et une brume cotonneuse, ca laisse rêveur, et parfois même perplexe. Je ne vais pas me plaindre, car depuis le temps que je le fais me plaindre pour ceux qui ne suivent pas !, je risque de gâcher ce petit plaisir.

 

Il est vrai, qu’il est bon de retrouver sa cuisine, ses petits pots secrets, renfermant des tonnes d’épices, son four et ses ustensiles. Mais pas que. Redécouvrir les joies de la pâtisserie, en cherchant toujours le petit plus qui fera battre mon petit cœur de plaisir et puis le votre.

 

Voila donc ce qu’il m’arrive aujourd’hui. Et je peux dire que ca fait du bien. Comme si une part de moi, à force d’échecs, était en stand-by, et l’autre moitié attendant son retour avec impatience comme on attend le Messie. Voilà chose faite. Cette partie de moi, fougueuse, gourmande, et créative a fini sa petite pause vacances, et est de retour. Je commençais sérieusement à m’ennuyer et à déprimer, sans parler du fait que, quoi qu’on en dise, un blog désertique, c’est moche et peu attractif pour tout le monde.

 

Allons bon. Tout est en ordre, et la machine reprend doucement, mais surement. Je devrais même dire, pile à temps. Car en effet, fin Novembre étant bien proche, les festivités vont bientôt démarrer en trombe. Cependant, je ne vous promets pas non plus, de publier je ne sais combien de fois, et donc je ne sais combien de recettes. Mais je sais une chose, c’est que, je vous prépare un dossier rempli de jolies choses pour Noël.

 

Alors en attendant que je fignole ma liste de recettes secrètes, et que j’arrête de mourir d’impatience pour déballer le fameux sapin, je vous fais partager un petit bout de bonheur via ces petites madeleines.

 

Un peu de changement. Car la madeleine traditionnelle, ok, c’est vue, revue et surtout déjà goutée une centaine de fois. Pourquoi donc, ne pas apporter une touche d’acidulée avec du citron vert de mon citronnier et magnifier le tout, avec des épices. Un résultat suave, qui croque en bouche et puis fond sur la langue. Quoi de mieux pour accompagner et terminer cette belle journée ?!

 


 

IMGP0079 

IMGP0050  IMGP0044

 


Pour 12 à 15 madeleines

 

Ingrédients :

 

- 150 g de farine

- 125 g de sucre

- ½ sachet de levure chimique

- 1 pincée de sel

- 100 g de beurre

- 2 œufs

- 1 citron vert et ses zestes

- 4 à 5 « capsules » de cardamome verte

- 3 clous de girofle

 

 

N.B. : Gustativement parlant, ces petites madeleines sont très équilibrées. A chaque bouchée, les arômes et les parfums se libèrent et explosent en bouche. Toutefois, si vous souhaitez que les épices prennent le « dessus » en bouche, torréfiez vos graines de cardamome verte et clous de girofle avant de les réduire en poudre.

 

 

1/ Préchauffez votre four à 200°C.

2/ Dans un saladier, tamisez ensemble la farine, la levure et le sel.

3/ Dans un autre saladier, séparez les blancs des jaunes. Montez vos blancs en neige et réservez-les. Fouettez énergiquement les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

4/ Râpez un citron vert afin d’obtenir des zestes très fins. Ajoutez-les à la préparation. Pressez et filtrez le jus d’un demi-citron que vous verserez dans la préparation. Mélangez.

5/Dans un mortier ou un moulin à poivre, réduisez en poudre les clous de girofles, et les graines de cardamome verte (que vous aurez préalablement décortiquez) puis ajoutez les à l’appareil à madeleines.

6/ Faites fondre le beurre au micro-ondes et ajoutez le à la pâte. Mélangez brièvement.

7/ Incorporez délicatement les blancs en neige, en veillant à ne pas les casser. Puis ajoutez le mélange farine-levure-sel. Mélangez rapidement mais délicatement, afin de ne pas cassez les blancs et de ne pas trop travailler la farine et levure chimique.

8/ Beurrez et farinez une plaque à empreintes en forme de madeleines et versez la préparation au 2/3. Enfournez le tout à 200°C pendant 5 minutes, puis laissez cuire encore 5 minutes à 250°C.

9/ Une fois la cuisson terminée et les madeleines bien dorées, démoulez et laissez refroidir sur une grille.

 

 

Ma petite astuce : Les madeleines sont parfois pâteuses et étouffantes, du moins, voila le souvenir que j’en ai. Afin de remédier à cela, il est très important de montez vos blancs en neige, d’incorporez votre mélange farine-levure-sel en fin de préparation et de faire très attention lorsque vous mélangez une dernière fois. Veillez à bien respecter le temps de cuisson afin qu’elles soient bien dorées. Si vous respectez tout ces petits conseils, vous obtiendrez de belles madeleines croustillantes sur le dessus, et extrêmement moelleuses et fondantes à l’intérieur. Et pour plus de gourmandise, dégustez les tièdes avec une bonne tasse de votre thé préféré.

 


 

IMGP0082 


 

Qu’il fut bon de me retrouver en cuisine aujourd’hui. Oui, je vous en remets une petite couche, au cas ou vous n’auriez pas encore compris. Enfin bref. Ceci étant dit, ou du moins écrit, il ne me reste plus qu’à faire en sorte que l’envie de cuisiner ne s’en aille pas de si tôt. Et puis, ce serait dommage avec les fêtes qui arrivent. Et en parlant de fêtes, j’ai envie de vous dire que, de mon côté, le programme sera plutôt chargé.

 


 

IMGP0117

 


 

Arf, je m’imagine déjà, déballant les décorations de Noël avec le Chéri, le tout, bercé par une douce odeur de bougie à la cannelle et de biscuits dans le four. Qu’il me tarde. En attendant que Novembre se termine et laisse place aux joies de Décembre, je vous laisse savourer la recette du jour, et m’en vais me lover bien au chaud dans ma couette.

 

Bon Appétit.

Commenter cet article