F.A.Q.

Ici, vous retrouverez, un ensemble de questions fréquentes que j'ai pu rencontrer en deux ans de blog, via mails, commentaires, etc.

N'hésitez pas à parcourir ce méli-mélo de questions/réponses, et de revenir de temps à autre, le temps que je complète cette rubrique, au gré de vos commentaires et questions.


Et, si jamais, vous ne trouvez pas de réponse à votre/vos question(s), laissez moi un petit message, j'y répondrais avec plaisir. 

 

 


 

 

  • Qui se cache derrière Confessions d'une Lyonnaise?

 

Une grande gourmande, qui plus est, très passionnée. Toutefois, vous pouvez en apprendre un chouilla plus ici, ou découvrir un plus grand nombre de chose sur qui je suis, .

 

  • Qu'est-ce qui t'as poussé à créer ton blog?

 

Cette passion dévorante de la cuisine que je traine depuis ma chère et tendre enfance. Enfin, c'est un ensemble de choses qui m'ont poussé à ouvrir ce blog. Hormis ma passion de la cuisine et de la pâtisserie, il y a eu le fait de rencontrer de nombreuses péridodes creuses et ne pas savoir quoi en faire. Il y a eu également l'Homme, celui qui me soutien et me supporte. Et puis cette irrépressible envie, de tout partager. Une fois le tout, mélangé, cela donne cet élan de créativité et l'envie de créer un blog.

 

  • Qui est-ce qui t'inspire? Quels sont tes modèles?

 

Je trouve l'inspiration un peu partout. Je peux trouver des idées en feuilletant un magazine culinaire, en faisant mes courses, ou au cours d'une conversation. Je sais, cela peut parraitre bizarre, et pourtant. L'inspiration peut me venir d'une image, d'une odeur, d'une texture particulière. En fait, elle est un peu de partout, et c'est ce qui me permet une grande liberté d'esprit et justement d'inspiration. 
Pour les modèles, on peut aller du simple magazine culinaire (Saveurs, Cuisine Actuelle, Régal, Zeste, Elle à Table...), en passant par les bouquins plus recherchés. J'ai également comme modèles, les talentueux(ses) bloggeur(euses), comme Christelle, Hana, Virginie, Emilie, Dorian ou encore Marjorie, pour ne citer qu'eux. Et puis, histoire de pousser loin, côté chef, je voue un semi-culte à Jamie Oliver, Gordon Ramsay, Philippe Conticini, Christophe Michalak, Christophe Felder ou encore Patrick Roger. Mais, encore une fois, ce n'est qu'une partie de mes modèles, car bien trop nombreux.

 

  • Pourquoi n'avoir choisi que le sucré?

 

Peut-être pace que je n'aime pas l'idée de devoir me tracasser deux fois plus, pour mettre en avant des plats salés. Quand bien même d'autres bloggeurs réussissent l'opération admirablement bien, je ne mise pas un copec pour ma pomme. A contrario, je suis beaucoup plus à l'aise avec le sucré et cet univers.

 

  • Inventes-tu tes propres recettes? Et comment fais-tu?

 

Dans la mesure du possible oui. J'invente mes propres recettes (auquel cas, je le précise toujours).
En partant d'une base simple, je m'amuse à imaginer comment un produit pourrait se marrier avec un autre. Quel petit plus ferait que cela explose en bouche. Je laisse mon esprit divaguer à la recherche de nouveautés, et en réalisant un énorme brainstorming. Une image m'a tapé dans l'oeil, comment en tirer le meilleur? Cette saison, la rhubarbe est à l'honneur, comment l'accomoder? J'ai envie de moelleux, de fondant, d'acidulé? Voilà comment j'arrive à assimiler et assembler un tas d'infos, pour au final, obtenir une recette bien à moi.

 

  • Les recettes proposées, sont-elles toujours goutées avant?

 

Oui, oui et encore cent fois oui. Je ne vois et ne comprends pas l'utilité de proposer des recettes, juste pour dire que j'ai publié tant de recettes. Autant acheter de l'industriel, faire des photos, et puis, emballé c'est pesé. Alors oui. Toutes les recettes sont testées et approuvées avant cuisson. Après cuisson. En fait à chaque étape de la recette ou presque. Je ne proposerai jamais une recette loupée, au gout étrange ou incipide. Je préfère encore m'abstenir.

 

  • Penses-tu un jour ouvrir ton propre commerce?

 

Ce serait vraiment génial. Malheureusement, le tableau est bien sombre. Pas de permis, pas de boulot et donc pas d'argent. Mes pauvres économies n'arriveraient même pas à couvrir les 1/3 du loyer pour le local ou bien même le matériel. Et puis, je n'ai aucun diplômes en la matière. Je suis une bille en maths, et en gestion. Cela restera donc cantonné au plaisir de partager avec les gens qui me sont chers. Ce n'est pas si mal.

 

  • Quel matériel utilises-tu?

 

J'utilise un bridge numérique. Un Pentax X-90. Il est clair, qu'on est loin des performances de certains appareils, du type Canon EOS 600-650D ou encore des Nikon D5100 voir D7000. C'est sur. Mais, il me convient bien pour l'instant, et puis, je n'ai pas les moyens d'en changer pour le moment. 
Histoire de varier mes photos, j'utilise un trépied, un diffuseur, ainsi que des reflecteurs. Il m'arrive parfois d'utiliser deux spots lumineux que j'accroche sur mon trépied, mais cela reste rare, car je préfère travailler en journée, et avec une lumière naturelle.

 

  • Comment parviens-tu au résultat final?

 

Je me focalise seulement et simplement sur le/les produits que j'ai, et que je veux mettre en avant. C'est eux qui mènent la danse. Je laisse parler les produits. J'essais de retranscrire tant bien que mal une émotion, une envie à travers mes clichés. 

 

  • Comment améliorer mes photos?

 

Malheureusement, je ne suis pas une experte. Encore une fois, je le répète, je ne suis qu'une novice. Une amatrice. Je ne prétends pas être douée et encore moins m'y connaitre. Le seul conseil viable, est de toujours s'entrainer. D'apprendre à connaitre son appareil par coeur. D'essayer différentes prises de vues, varier la vitesse ou l'ouverture de l'objectif. Il ne faut jamais dire que son travail est nul ou moche, mais au contraire voir ce qui ne va pas pour s'améliorer et progresser.
A contrario, une fois à l'aise, pensez à toujours prendre vos photos à la lumière naturelle. Vos photos seront beaucoup plus belles et lumineuses. L'idéal est de se poster près d'une fenêtre.

 

  • Quels accessoires utilises-tu pour tes photos? 

 

J'accessoirise mes plats avec ce que j'ai sous la main. Vieux torchons, serviettes dépareillées, couverts anciens. Tout est prétexte à être utilisé, détourné. J'utilise souvent ma table à manger comme support principal, mais aussi, des dalles de terrasses dépareillées. Il m'arrive de jouer avec les textures en utilisant du papier, du tissus ou des boites pour créer des fonds et/ou des supports.

 

  • Où trouves-tu tes fameux accessoires?

 

Dans ma cuisine ou chez moi, dans mes affaires, principalement. Le reste du temps, je fais de la récupération selon les besoins de la recette (boite de conserve, boite à oeufs...). Je chine dans les brocantes et vides greniers. Ce qui reste pour moi, le meilleur endroit pour trouver de tout à petit prix. Je regarde également les bonnes affaires sur Ebay, Le Bon Coin, ou certains sites étrangers. Il m'arrive de craquer pour de jolie(s) pièce(s) un peu couteuse(s) dans des boutiques comme CASA, Maison du monde, Alinéa ou encore Zara Home. Mon budget peut parfois y passer chez Ikéa ou Gifi. Parfois, mon bonheur se trouve dans les rayons des jardineries, magasins de bricolage ou grande surface. Et, quand j'ai de la chance, je trouve mon bonheur lors de déménagement ou journée des encombrants.

 

  • Ta recette me plais, puis-je la prendre et y déposer tes photos?

 

Non, non et encore non. Je suis ravie et flatée que mon travail plaise, mais, non. Je ne souhaite et ne veux pas que mon travail soit déposé sur d'autres blogs. Même si vous réalisez un lien, ou un petit mot avec le-dit lien. Je m'investi pleinement dans ce que je fais, ce n'est donc pas pour retrouver mon travail, placarder aux yeux de tous, sur d'autres blogs. Cela est épuisant et dévalorisant au final.
Dans chaques textes, il y a du personnel, du vécu, de l'intime. Chaque photo a été travaillée, soignée. Chaque article une fois assemblé, est encore un investissement de plus. Une parcelle de moi qui s'ajoute à cet ensemble de choses. Donc prendre mon travail, par pur flemme de refaire la recette à la maison est un manque de respect, et du vol. 
Toutefois, il est recommandé, si une recette vous plait, de la reproduire chez vous, et de produire vous même vos photos, ainsi que votre texte, et de mentionnez un lien vers mon blog. Vous pouvez également, en plus du lien vers mon blog, m'envoyer un petit mot pour m'avertir. C'est plus sympas.

 

  • Comment te laisser un petit mot?

 

Plusieurs solutions s'offrent à vous.
Vous pouvez me laisser un petit mot via les commentaires, dispo en bas de chaque article. Vous pouvez également me contacter via le formulaire de contact, ou encore via ma page Facebook, ou sur mon compte Twitter.
D'ailleurs, n'hésitez surtout pas, je ne mords pas, et c'est avec plaisir que j'y répondrais.