« Le silence, la souffrance et les insomnies. Des mots, qui sont tous synonymes de créativité. Ou comment, l'inconscient te pousse toujours au plus bas, pour te faire remonter au plus haut. »

Publié le par Confessions d'une Lyonnaise

IMGP0474



Jusqu'à aujourd'hui, j'ai un peu joué au chat et à la souris avec moi même. Alors non, je vous arrête tout de suite, je ne suis pas schizophrène. Mais un tel secret ne se dévoile pas ici, voyons! J'ai juste eu besoin de prendre du recul. De réfléchir. Prendre du temps. Mais alors beaucoup de temps. En fait, juste le temps nécessaire, afin de me recentrer et de me repositionner.

Je sais que pour vous, c'est un peu du charabia, mais qu'importe. L'essentiel, c'est qu'aujourd'hui, il y ait enfin de la vie sur ce foutu blog. Et il était temps.

Alors, histoire de faire les choses bien, j'ai eu envie d'une recette à la fois douce mais avec un poil de caractère. Sombre et colorée à la fois. Gourmande et fondante. J'avais envie de partager un moment savoureux avec vous. Non non, ceci n'est pas un extrait d'un vieux porno dégueulasse. Ne fuyez pas!

Et quoi de mieux, qu'un classique Red Velvet, pour se remettre sur pied?! 

 

IMGP0492



Pour un beau gâteau de 14 à 16 parts

 

Ingrédients:

- 150 g de farine

- 30 g de cacao en poudre non sucré

- 100 g de sucre

- 50 g de poudre à Maurice douce Daddy (cassonade)

- 1 cuillère à café de bicarbonate de soude

- 1 cuillère à café de levure chimique

- 1/2 cuillère à café de sel

- 1 cuillère à soupe de colorant en poudre rouge

- 1 cuillère à café de poudre de vanille

- 2 cuillères à café d'extrait de vanille

- 100 g de beurre (mou)

- 2 œufs

- 15 cl de lait ribot

- 5 ml de vinaigre de cidre

 

N.B. : Recette phare Outre-Atlantique, j'ai essayé d'apporter ma touche personnelle à cette dernière. Un poil corsé, moins sucré et très moelleuse. Libre à vous, d'augmenter la quantité de sucre ou de diminuer la quantité de cacao. Attention toutefois, car le résultat peut différer, de la recette proposée.

 

1/ Préchauffez votre four à 180°C, puis beurrez et farinez généreusement votre moule.

2/ Dans un saladier, mélangez ensemble la farine, le cacao, la levure, le bicarbonate et le sel. Laissez de côté.

3/ Dans un cul de poule, mélangez ensemble, le sucre, la poudre à Maurice et le beurre, afin d'obtenir un mélange pâle et homogène. Ajoutez ensuite, le colorant en poudre rouge, les oeufs et mélangez soigneusement. Ajoutez enfin, l'extrait et la poudre de vanille, et mélangez à nouveau.

4/ Incorporez en plusieurs fois, le mélange farine-cacao-levure-bicarbonate-sel dans la pâte à gâteau, en alternant avec le lait ribot. Versez le vinaigre de cidre en dernier, et mélangez une dernière fois, assez rapidement. Il ne faut pas trop travailler la pâte.

5/ Versez la pâte à gâteau dans le moule, puis enfournez le tout à 180°, pendant 25 minutes. Veillez à surveiller la cuisson, afin de ne pas trop cuire le gâteau ou à contrario, prolonger sa cuisson. Une fois cuit, laissez refroidir avant de démouler.

 

Ma petite astuce: Afin d'apporter encore plus de gourmandise et de plaisir lors de la dégustation de votre Red Velvet, je vous propose de préparer un coulis de chocolat noir, le tout, relevé par une pointe de poivre noir moulu de Sarawak. Le côté suave du cacao, va très bien se marier avec la rondeur du coulis au chocolat, et le côté chaud et boisé du poivre. Pour les plus téméraires, le classique glaçage au Philadelphia est conseillé.


IMGP0494



Il m'aura donc fallu de longs mois, avant de retourner devant mes fourneaux, et de  taquiner à nouveau le fouet à défaut du goujon . Mais, rassurez vous, pendant ce temps, mon cerveau a eu amplement le temps de me faire la conversation, durant mes longues nuits d'insomnie, en me proposant moult recettes et idées. Pour ma défense, non, je ne suis pas non plus bipolaire. Je suis juste en possession d'un cerveau hyperactif, la nuit!


IMGP0546



C'est donc, sur cette note, un poil étrange ambiance paranormal: ON , que je vous laisse rejoindre à votre tour, vos fourneaux, afin de vous régaler et de partager une part de bonheur.
D'ici là, mon cerveau diabolique, aura surement prit en otage mes mains, afin de vous concocter une nouvelle recette, tout aussi gourmande. Alors à très vite, et surtout,

 

Bon Appétit.

Commenter cet article

annick 10/10/2013 22:09

La forme est superbe, ! bravo

Confessions d'une Lyonnaise 11/10/2013 09:23



Merci beaucoup. :)



Miss Pat' 10/10/2013 11:45

Bonjour la lyonnaise ! Je découvre avec grand plaisir ton blog. Ce dernier post me touche d'abord par son titre. D'autant plus que je cherche en ce moment dans les profondeurs de mon inconscient
pour résoudre un problème profond de mon existence afin de mieux vivre avec moi-même... Une recherche ardue, mais si enrichissante ! Ensuite, en tant que grande gourmande de photos culinaires et de
dessert JE ME REGALE ! Très chouettes créations, bravo !

Confessions d'une Lyonnaise 11/10/2013 09:23



Coucou Miss Pat',

Avant tout, merci. Devrais-je dire même, un grand merci pour ton commentaire. Il fait chaud au coeur, et serre le coeur, aussi.

Sache que cela n'est pas toujours agréable et facile à vivre, mais, même si c'est long, tu y arriveras.
J'espère sincèrement que tu trouveras les réponses au fond de toi, afin d'avancer et de mieux vivre avec toi même, comme tu le dis si bien.

Du courage, et une pensée pour toi.



Nina 28/09/2013 10:18

Bonjour,
Le gâteau donne l'eau à la bouche et je trouve que la forme contribue beaucoup à cela! Pourriez vous me dire comment s'appelle ce type de moule ou bien où vous l'avez trouvé? Merci

Confessions d'une Lyonnaise 30/09/2013 15:20



Bonjour Nina,


 


Un énorme merci pour votre commentaire. En effet, la forme du gâteau, contribue énormément à rendre ce dernier plus qu'attrayant et appétissant. 

Le moule est un Nordic Ware, référence "Héritage". Pour celui-ci, je l'ai trouvé sur le site d'Amazon.fr