Râler depuis son arrivée sur Poitiers, c’est bien. Rencontrer un grand monsieur comme Joël Robuchon, c’est mieux.

Publié le par Confessions d'une Lyonnaise

Depuis que j’ai quitté Lyon, je ne fais que de râler. Cela n’étonnera personne ou presque, car je suis une éternelle chieuse râleuse. Bien avant d’arriver sur Poitiers, je râlais.

La vie n’est pas la même qu’à Lyon. Les choses sont beaucoup moins rapides. A 100 000 lieux de ce que je connais. Les gens ont leur charme, mais ce n’est pas non plus ce que je connais. Tout est étrange. Tout me surprend, que ce soit en positif ou négatif. La mentalité n’est pas la même et ne parlons pas du fait qu’on se tape la bise, mais que d’une joue.

Bref. Je râle.

Alors, pour me clouer le bec, l’Homme n’a rien trouvé de mieux que de partir en mission exploration de la ville sur le net. C’est sur, vivre avec moi, n’est pas de tout repos. A force de recherche, ce dernier m’a appâté et bien comme il faut. Le 29 Septembre, se déroulait un sacré évènement au Futuroscope. La plus grande purée du monde, avec la présence du grand Joël Robuchon.

 



IMGP2710


IMGP2662



Oui, vous avez bien lu. Joël Robuchon. Pas Noel Grosnichons, ni Gaël Reblochon. Je parle bien du grand chef Robuchon. Celui avec de nombreuses étoiles (28), et détenant le titre de MOF en 76. Rien que ca.

Vous pensez bien, que, ni une ni deux, j’ai foncé et ai passé ma journée là-bas. L’attente fut longue, le monde conséquent, les bousculades fréquentes. Mais qu’importe. En jouant des coudes, je me suis faufilée. J’ai pu le mitrailler de photos hein…, observer sa prestance, et cette passion qu’il avait en parlant de son métier. Cette passion et cette fierté, en évoquant la prestation réalisée par ces jeunes gens.


 

 

IMGP2668

 

 



Une vraie émotion. Puis le drame de ma vie est survenu. Enfin, ca, c’était après lui avoir dis bonjour et combien je l’admirais. Ensuite, ca a été le drame. Je pleure de l’intérieur… mais je reste digne ! J’ai voulu un autographe, mais les « instants » pour approcher ce grand monsieur sont très rapides, voir impossibles. Au moment d’obtenir mon autographe, une connasse femme s’est interposée et à présenté son livre. Même qu’elle a eu le culot de me demander mon stylo. MON stylo quoi.


 

IMGP2701

 

 


Le stylo de la honte oui, mais touché par Joël, faut pas déconner. Quand je vous dis que j’en pleure encore.

 

Quoi qu’il en soit, j’ai passé une agréable journée, à découvrir le travail de nombreux jeunes, passionnés de cuisine. Je me suis extasiée comme une dinde de Noel que l’on farcie généreusement, lorsque Joël Robuchon est apparu, remuant cette énorme purée de plus d’une tonne, et j’ai eu la chance, d’enregistrer en intégralité l’interview donné avec passion à France Bleu.



IMGP2687

 

 


Mais, comme un Happy End, n’est jamais vraiment complet sans une dédicace, je vous offre celles-ci.

 


 

IMGP2704

 

IMGP2705

Publié dans Bla-Bla & Encore Bla

Commenter cet article