Et quand le vent murmure à mes oreilles de douces paroles, je lui offre une part aux saveurs folles.

Publié le par Confessions d'une Lyonnaise

Depuis que je suis arrivée sur Poitiers, j’ai pu constater des tonnes de choses. Mais, une seule me marque et se résume à ce mot : la pluie. Constante, permanente. Les Poitevin(e)s, s’obstinent à me dire que je me trompe, que je fais erreur, que ce n’est pas vrai, et que ce n’est qu’une période comme ça. Mouais, je sais encore reconnaitre de la pluie quand j’en vois, et, jusqu’à preuve du contraire, une région avec de l’herbe bien verte… ce n’est pas grâce au soleil.

Qu’importe. J’aime la pluie, ou du moins, ce temps que m’offre l’Automne. Sauf ici, comble de l’horreur. Alors, j’essais tant bien que mal, de faire abstraction à ce qui me gêne, me dérange, me désole. J’essais juste, de me concentrer sur ce que j’aime. La pâtisserie, l’Automne, le froid et ces petites choses toutes douces que l’on fait pour se procurer de la chaleur et du bien être. Je me raccroche à tant de petites choses.

Voilà pourquoi, aujourd’hui, j’ai décidé de laisser le froid me murmurer des choses. J’ai laissé le vent me compter  au creux de l’oreille, de bien belles histoires sur l’Automne, ses couleurs, ses parfums et ses saveurs. J’ai donc eu envie de lui offrir en échange, une part de douceur. Un peu de chaleur. Le tout, pour accompagner son doux voyage vers l’Hiver, ainsi que le votre, avec une douce tarte aux pommes, alliée à la finesse du coing et aux croquants des noisettes.  



IMGP2830
IMGP2827  IMGP2843


Pour une belle tarte aux pommes

Ingrédients :

- 1 pâte sablée

- 4 à 5 petites pommes

- 1 beau coing de taille moyenne

- 1 gousse de vanille

- 1 citron jaune

- 1 poignée de noisettes

- 2 cuillères à soupe de sucre

- 2 cuillères à café de gelée de coing

 

N.B : Afin de gagner du temps, vous pouvez réaliser la compote de coing la veille, et la mettre au frais pour vous en servir le lendemain.

 

1/ Préchauffez votre four à  250°C.

2/ Remplissez une casserole d’eau, puis ajoutez le citron coupé en quatre. Essuyez délicatement et à l’aide d’un le coing, afin d’ôter son petit duvet. Pelez et coupez en gros cubes ce dernier et versez les cubes dans la casserole. Faites chauffer, et laissez cuire environ 30 à 40 minutes. Vérifiez toutefois sa cuisson en le piquant à l’aide d’un couteau. Il doit être tendre et ne pas rester sur la lame.

3/ Pendant ce temps, foncez le moule avec la pâte sablée et réservez au frais.

4/ Concassez finement, mais pas trop, les noisettes, puis, parsemez-en sur tout le fond de votre pâte. Appuyez légèrement afin de les enfoncer dans la pâte. Replacez au frais.

5/ Une fois le coing cuit, égouttez-le, puis versez-le dans une jatte. Réduisez-le en purée, puis ajoutez le sucre, ainsi que les graines de la gousse de vanille fendue en deux. Mélangez, et laissez refroidir au frais.

6/ Après refroidissement de la compote, étalez-la généreusement sur votre pâte. Si des noisettes se décollent de la pâte et se mélangent avec la compote, ce n’est pas grave. Replacez à nouveau au frais.

7/ Lavez, pelez et évidez vos pommes. Coupez-les ensuite en deux, puis, coupez-les en lamelles régulières, afin qu’elles ne soient ni trop fines, ni trop épaisses. Disposez une lamelle, puis une autre et encore une autre, afin qu’elles se chevauchent entre elles. Répétez l’opération tout le long, jusqu’à épuisement des lamelles de pommes.

8/ Avant d’enfournez votre tarte, baissez le thermostat à 200°C. Enfournez ensuite, et laissez cuire environ 40 à 45 minutes. A la sortie du four, laissez refroidir, puis, faites chauffer avec à peine d’eau la gelée de coing, que vous badigeonnerez avec délicatesse sur votre tarte.


Ma petite astuce : Pour la touche plus gourmande et épicée, je réalise un sucre à la cannelle, en râpant généreusement un bâton, que je mélange à du sucre blanc. Je saupoudre cette merveille sur ma tarte avant de l’enfourner et le tour est joué. Vous pouvez cependant saupoudrez votre tarte de sucre à la cannelle avant de la glacer, ou bien même après le glaçage. Cela n’a pas d’importance.



IMGP2851



Je me rends compte, qu’après avoir partagé un bout de tarte, encore tiède, et dans une ambiance très chaleureuse et feutrée, le vent s’est doucement estompé, la pluie atténuée, pour enfin laisser place à de jolies éclaircies et de beaux contrastes. Une belle palette de couleurs, entre Eté Indien et mordant de l’Hiver. De quoi combler un cœur même en peine.




IMGP2861



C’est donc sur ces notes tantôt sucrées, tantôt épicées, que je m’éclipse, afin de me préparer aux prochains jours de froid. Le cœur léger, rêvassant à d’autres journées. L’esprit vagabondant à l’approche des Fêtes de fin d’année. Mais surtout, le calepin se noircissant de tant d’idées folles. Alors à très vite, et n’oubliez pas :

Bon Appétit.

Publié dans C'est de la tarte !

Commenter cet article

choupette82 14/11/2012 17:28

Une belle tarte parfumée comme je les aime ! bonne journée

Confessions d'une Lyonnaise 19/11/2012 11:46



En effet, une tarte bien parfumé pour l'Aautomne. Merci pour ton commentaire. :)


Excellente journée à toi aussi.



Culinaire Amoula 29/10/2012 23:47

Sublime! Douce nuit.

Confessions d'une Lyonnaise 19/11/2012 11:46



Merci.