« Cher Automne, prendras-tu une dernière et généreuse part de tarte, avant ton ultime départ ? »

Publié le par Confessions d'une Lyonnaise

Aujourd’hui, se résume en un mot : Flemme intersidérale.  Qui dit flemme, dit procrastination sans fin, ainsi que larvage dans le futon. Alors autant vous dire que, me lancer dans une réalisation longue, fastidieuse et surement au résultat douteux, ne me mettais point en joie. Au contraire. La preuve. Je devais vous « offrir » cette recette de tarte, la semaine dernière.

Quoi qu’il en soit, en deux temps, trois mouvements, j’ai shaker c’est un bien grand mot mon big booty en cuisine, le tout sur des vieux sons de Noël. La blague. Au final, une jolie tarte prenait forme, afin de dire délicieusement au revoir à l’Automne.

Car, si à Lyon, il a neigé mon petit cœur saigne… Sur Poitiers, c’est juste la mort intersidérale. Apparemment dans cette région, l’abonnement non pas à CanalSat, mais à la pluie et au temps gris, est annuelle. La mauvaise blague. J’entends déjà les Poitevin(e)s, hurler corps et âmes, que ô mon Dieu, c’est faux, j’exagère, et qu’après tout, nous arrivons bientôt en Hiver. Sauf que là, les ami(e)s, faut arrêter de déconner, c’est bien de la pluie et la nuit qui tombe à 17h !

Mais revenons à nos moutons. Ou plutôt à nos poires. Car, une fois n’est pas coutume, j’ai su accueillir avec joie, notre ami l’Automne, et, je me devais donc, de lui dire au revoir en lui consacrant une jolie tarte un peu revisitée. La tarte Bourdaloue. De belles comices, une crème aux amandes généreuse et onctueuse, et un soupçon de liqueur de poire pour enchanter le tout. De quoi faire frétiller les papilles, puis les narines une fois dans le four.

Pour l’heure, je vous dévoile enfin la recette.



IMGP3028

IMGP2974  IMGP3005


Pour environ 6 parts

Ingrédients :


- 1 pâte sablée

- 3 à 4 belles poires Comices

- 50 g de poudre d’amandes

- 50 g de sucre

- 50 g de beurre

- 1 œuf

- ½  cuillère à café d’extrait d’amande amer

- 2 cuillères à café de liqueur de poire

- 1 sachet de sucre vanillé

- Une belle poignée d’amandes effilées

 

N.B : Si vous n’avez pas ou ne trouvez pas de liqueur de poire, vous pouvez toujours remplacer cette dernière par de l’eau de vie de poire. Toutefois, veiller à gouter après chaque cuillère ajoutée, afin que le gout ne soit pas trop fort et ne dénature la crème d’amandes.

 

1/ Préchauffez votre four à  200°C.

2/ Etalez la pâte dans un moule rectangulaire (à défaut un moule rond convient également), foncez les bords, coupez le surplus et piquez votre pâte. Placez l’ensemble au frais.

3/ Dans un saladier, mélangez ensemble, la poudre d’amandes, le sucre, ainsi que le beurre pommade. Mélangez à l’aide d’un fouet. Ajoutez ensuite l’œuf, et mélangez à nouveau.

4/ Ajoutez à votre crème d’amande, l’extrait d’amande amer, puis la liqueur de poire. Mélangez une dernière fois, mais cette fois ci, à l’aide d’une maryse. Placez au frais.

5/ Epluchez les poires, coupez-les en deux et évidez-les. Coupez ensuite les poires en tranches ni trop fines, ni trop épaisses et citronnez-les afin qu’elles ne noircissent pas.

6/ Etalez généreusement la crème d’amande sur le fond de la pâte, puis disposez côte à côte les tranches de poires, afin qu’elles se chevauchent. Répétez l’opération jusqu’à ce que la tarte soit remplie.

7/ Saupoudrez sur le dessus de votre tarte le sachet de sucre vanillé, puis parsemez l’ensemble d’amandes effilées. Enfournez à 200°C pendant 35 à 40 minutes.

 

Ma petite astuce : Pour le côté fondant, préférez-la tiède. L’amande sera plus que présente, la crème très onctueuse et les poires fondantes. Pour le côté « friable », préférez-là froide. La crème d’amande se sera bien imprégnée du gout subtil de la liqueur de poire, et aura une texture proche de la frangipane.



IMGP3062.JPG



C’est un peu LA recette des gens pressés et feignants comme moi. Simple, facile, et gouteuse. Et puis, c’est aussi LA recette qui te fait limite regretter l’Automne, car vachement moins lourde et sucrée que la bonne grosse buche d’Hiver de mémé Josette
que tu vas quand même t’enquiller à Noël
. Ceci étant dit, je pense avoir clos le chapitre de l’Automne, de ses doux parfums et de ses couleurs chatoyantes.

 



IMGP3064.JPG



Je fais donc place à l’Hiver. Car, ce n’est pas tout ça, mais nous sommes à une vingtaine de jours du réveillon. Ce qui veut donc dire pour moi, préparatifs. Enfin… Surtout recettes gourmandes. Car oui, le sapin est opérationnel depuis le 2 la déco de la maison qui va avec hein, soyons cohérents ! Et même que le Père Noël a déjà déposé tout un tas de cadeaux. Alors, oui. Il me faut un grand coup de pied au cul, afin que la motivation s’empare bien fort de moi, et que je prie les Dieux, bien fort aussi et surtout, pour que j’arrive à surmonter ma fatigue avec ce boulot de chiottes ! Mais bon, si je n’m’abuse, la première recette spéciale fêtes, devrait arriver très rapidement sur le blog. Alors, à très vite.



Bon Appétit.

 

Publié dans C'est de la tarte !

Commenter cet article

Aurore 10/12/2012 20:41

Elle a l'air vraiment à tomber!! biz.

Confessions d'une Lyonnaise 12/12/2012 00:11



 


Essaye si tu en as l'occasion, elle est divine. Promis.


 


Bise.



Kokille 09/12/2012 08:27

Trop belle cette tarte, miam !!

Confessions d'une Lyonnaise 12/12/2012 00:11



 Merci beaucoup.



sotis 07/12/2012 18:56

j'en veux bien une pat, elle fait trop envie cette tarte!!! bonne soirée

Confessions d'une Lyonnaise 12/12/2012 00:10



 Ah, ca fait plaisir de lire ce type de commentaire. Malheureusement, elle a été
engloutie. 


 


Bonne soirée également. :)